TRAME NOCTURNE - Déclinaison à l'échelle de la Communauté d'Agglomération de Lens - Liévin (CALL)

Depuis la seconde guerre mondiale, le développement des villes, des infrasctructures routières et l’étalement urbain ont fortement contribué à l’expansion de l’éclairage urbain. Résultat, 83% de la population mondiale n’a plus accès à la nuit noire (source : « Pollution lumineuse : suivez son évolution autour de chez vous depuis 25 ans », C.Deluzarche, 2019).
Ce suréclairage crée de la pollution lumineuse, terme qui désigne la dégradation de l’environnement nocturne par l’excès d’émission de lumière artificielle (source : ANPCEN). En effet, cette pollution induit des enjeux de santé publique (sommeil perturbé, baisse de la production de mélatonine …), et de développement durable (perturbation du cycle de vie des espèces, rejet de CO2…). Dans ce cadre, une Trame Nocturne a été élaborée afin de protéger la Trame Verte et Bleue (TVB) de cette pollution en mettant en lumière les points de conflit entre éclairage artificiel et éléments constitutifs de la TVB.

Partage:


plus d'infos

Qualité et quantité de l’eau sont indissociables. Ainsi, pour faire suite à la publication sur la qualité de l’eau, la question de la disponibilité de cette ressource vitale sur le territoire du PMA se pose. Qu’en est-il ?

Qualité et quantité de l’eau sont indissociables. Ainsi, pour faire suite à la publication sur la qualité de l’eau, la question de la disponibilité de cette ressource vitale sur le territoire du PMA se pose. Qu’en est-il ?

Qualité et quantité de l’eau sont indissociables. Ainsi, pour faire suite à la publication sur la qualité de l’eau, la question de la disponibilité de cette ressource vitale sur le territoire du PMA se pose. Qu’en est-il ?

Qualité et quantité de l’eau sont indissociables. Ainsi, pour faire suite à la publication sur la qualité de l’eau, la question de la disponibilité de cette ressource vitale sur le territoire du PMA se pose. Qu’en est-il ?